La géobiologie s’intéresse aux énergies de la terre et du cosmos, ces choses que nous ne voyons pas, que nous ressentons parfois et qui nous influencent. Elle traite aussi des pollutions énergétiques de notre environnement par l’homme.

Pour simplifier à l’extrême, qui n’a pas fait une promenade en forêt ou pénétrer dans une habitation ou encore un monument historique en disant : quel endroit merveilleux ! On se sent régénéré, on y resterait bien encore ! Ou tout le contraire, avec des enfants en bas âge qui hurlent de terreur, sans aucune raison apparente aux yeux de l’adulte, ou plus simplement, on se surprend à regarder l’heure chez des amis qu’on aime bien, mais le corps a envie d’être ailleurs. On n’est pas à l’aise sans savoir pourquoi.

Le propre de l’homme est de se situer entre la terre et le ciel. Tous les endroits de la planète ne se valent pas et ne sont pas exposés de la même manière au soleil, à la lune et aux autres dimensions de l’univers.

Ainsi, tout le monde n’a pas le même rapport à l’eau pourtant indispensable à la vie. Sur le plan géologique, certains en ont trop, d’autres pas ou pas assez. Certaines personnes adorent vivre sur l’eau et sont des marins et d’autres ne peuvent pas dormir au dessus d’une rivière souterraine. Enfin, chaque source d’eau possède des qualités différentes. Certaines eaux sont utilisées pour soigner depuis la nuit des temps, d’autres sont de véritables poubelles.

Ce qui circule sous nos maisons, les champs où paissent nos bestiaux, les courants telluriques, influenceront nos vies et celles de nos projets. Si nous plantons un verger sur une veine d’eau même à grande profondeur et/ou sur un nœud tellurique, nos arbres n’auront ni la même croissance, ni le même rendement. Les sourciers ont été les géobiologues de nos campagnes en Europe.

Aujourd’hui le géobiologue détecte outre l’eau, les réseaux nocifs, les pollutions électriques, électromagnétiques hautes fréquences (téléphonie mobile, équipements militaires, objets du quotidien), biologiques et, de plus en plus fréquemment, les pollutions radioactives et le radon.

La détection se fait en premier par l’observation et souvent de manière sensorielle. Le géobiologue se promène ensuite avec l’attirail électronique nécessaire à la vérification des données recueillies de manière empirique.

Rien ne remplace néanmoins la sensation première, celle du bébé, celle du spécialiste qui trouvera la bonne réponse à un mal être ou une difficulté dans une maison ou un lieu extérieur grâce à son expérience de terrain.

Le géobiologue se doit de trouver des solutions adaptées à la situation de chacun. Ce n’est pas parce que vous apercevez une antenne relais qu’elle pointe réellement sur votre lieu. Tout dépend de sa puissance, de sa cible. Il existe des peintures qui atténuent de manière significative l’effet des ondes électromagnétiques (OEM). Nous ne sommes pas égaux en matière d’exposition à des nuisances potentielles, qu’il s’agisse de l’eau, de l’exposition aux OEM ou tout autre facteur.

MMM cherche d’une manière générale à prévenir les risques sans inquiéter, à installer des équilibres respectueux entre l’humain et le milieu naturel avec un résultat clair dans le court ou moyen terme.

La géobiologie est aussi l’étude beaucoup plus complexe des architectures sacrées en Europe. Une cathédrale est toujours construite sur un ou plusieurs courants d’eau avec un but bien précis qui peut être différent suivant le lieu. Dans certaines églises, vous n’avez pas le temps de vous asseoir que déjà, vous avez les larmes aux yeux. Vous n’êtes pas croyant et n’êtes que le visiteur d’un monument, et pourtant, vous êtes pris sur le plan émotionnel : il y a de l’eau qui coule avec une orientation et un débit précis, et l’eau de vos yeux suit le mouvement. On parle alors de réseaux sacrés. Les bâtisseurs de cathédrales détenaient un savoir que nous décryptons toujours et encore. MMM n’est pas spécialisé dans cette science, mais est en mesure de détecter ce qui peut être important pour votre quotidien. Pour des recherches particulières, MMM saura recommander des personnes compétentes.

Comment se déroule une expertise de géobiologie :

  • Repérage des courants d’eau et des courants telluriques et report sur plans
  • Détection des pollutions intérieures et extérieures à l’habitat ou l’entreprise, avec des appareils de prise de mesure
  • Lorsque le terrain l’indique, pose d’un appareil de détection du radon qui doit être laissé sur place pour des mesures plus fiables

Le résultat est communiqué immédiatement au client sauf nécessité de recherches plus approfondies

Les corrections sont proposées et dans de rares cas, une clarification peut être nécessaire pour assainir un lieu.